Laurence/ octobre 18, 2018/ Blog/ 0 comments

Voilà un mois et demi que je n’ai pas alimenté le blog… Et pour cause, il se trouve que j’ai eu un accident de la vie, mi-septembre, en me promenant dans les allées de la Foire de Cournon (près de Clermont-Ferrand) . Je vous passe le parcours épique sécurité civile, évacuation en ambulance, l’expérience des urgences, le fait de sortir de l’hôpital au bout de 4h en ne sachant rien de plus que le fait d’avoir une entorse grave de la cheville = plâtre pour au moins 3 semaines.
10 jours plus tard, changement de type de plâtre et verdict du spécialiste : « Rupture ligamentaire de la cheville. Vous en avez pour 6 semaines de plâtre, puis il y aura la rééducation, Madame ».

Sur le coup, lors du 1er verdict aux urgences, je songe aux enfants qui vont à l’école maternelle et au collège dans une ville voisine, à mon mari en horaires décalés, à ma famille à 10 000km (à La Réunion) et à la belle-famille à 350 (en Haute-Savoie) … J’aurais pu faire le choix de sombrer, de me laisser submerger par la situation, et, ce n’était pas mon choix, le premier élément qui me permet, encore aujourd’hui, de traverser cette épreuve avec plus de légèreté : ce sont les outils énergétiques verbaux d’Access Consciousness™, tels que : « Comment ça devient mieux que ça ? » , « Quoi d’autre est possible ? », les séries de chiffres pour changer de réalité, entre autres, qui deviennent, plus que jamais, mon second souffle… Ils se mêlent à ma respiration pour fusionner avec moi.

J’aurais pu acheter également les points de vue des autres me disant : « Ma pauvre, ça va/doit être dur pour toi, avec des enfants, ton mari en horaires décalés, sans famille dans les parages, et puis tous ces escaliers chez toi …  » . Cependant, ce n’était pas mon choix !
Depuis que j’ai découvert Access Consciousness, il y a 1 an, j’ai découvert que le bonheur, la joie, c’est un choix, et que tous ces petits outils à première vue, anodins, faciles, sont mes nouveaux amis !

Et, puis, il y a un second élément qui me permet, aussi, de traverser cette immobilisation avec tellement plus de sérénité, c’est de recevoir 1 fois par semaine, les Bars d’Access®.
C’était déjà le cas depuis de nombreux mois, je faisais déjà des échanges de Bars, au moins 1 fois par semaine. J’avais, déjà, pris conscience de l’équilibre que cela m’apportait au quotidien, et, de maintenir cela en place dans ma situation actuelle est devenu primordial.
Une des infirmières qui me suit, me dit régulièrement combien elle est surprise de ma capacité à traverser cette période avec autant de facilité. Aucun secret ici, les Bars®. Dès que la praticienne pose ses doigts sur ma bande d’implants, je sens les barres s’activer et immédiatement, un état de détente absolu me gagne. Tout ce qui aura été accumulé les jours précédents devient obsolète et dégage un espace  infini, et, tellement libératoire.

La première semaine, de l’immobilisation, a été éprouvante, physiquement et mentalement, entre la gestion de la douleur, la gestion du basculement du poids du corps sur une seule jambe, les escaliers, tous les coups de fils à passer : pour trouver des infirmières pour mes injections d’anti-coagulants, la mutuelle, les transports scolaires, une aide ménagère, …  j’en passe et des meilleures.
Le 4ème jour, une fois toute l’organisation mise en place, je me suis octroyée, le droit de craquer pendant 10 secondes, de laisser remonter tous les traumas, sentiments, émotions, pour les détruire et les dé-créer une bonne fois. 10 secondes pour évacuer toute la charge mentale accumulée les jours précédents. 10 secondes plus tard, de continuer à laisser remonter toute cette charge accumulée, et, 10 secondes plus tard, de faire encore un autre choix ! De choisir une autre réalité, celle de ne plus subir cet état d’immobilisation et de continuer à demander à vivre les semaines suivantes avec encore plus d’aisance, de joie et de gloire. C’est ce que je continue à demander 1 mois et demi plus tard.

Je mets à profit le temps que j’ai pour me replonger dans toutes les classes, tous les calls suivis ces derniers mois. Aujourd’hui, il me reste 13 jours avant d’enlever ce plâtre, je n’ai pas encore l’information en ce qui concerne le prochain dispositif que j’aurai au niveau de la cheville. Je sais cependant que la prochaine étape sera juste pour moi.

Une chose est sûre je fais le choix d’encore plus de moi, d’encore plus de conscience. Cet incident m’a permis de balayer quelques résistances à de très grands choix. Je ne fais plus le choix de passer par le handicap du corps pour avoir plus de conscience. Je fais le choix du fun, de l’aisance, de l’abondance, de la conscience, de la joie et de la gloire !

Que va créer cette immobilisation ?
Ça a déjà commencé… je dis encore !

Quel champ des possibles est-ce que cela va m’ouvrir ?

Gratitude Univers pour tout ce qui est, pour tout ce que je suis !

 

Suivre et "Likez" Plume de Coton :
Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*